Paris
31/05/2015

Je rentre d’une super soirée où j’ai rencontré d’autres investisseurs.
Il y avait dans la salle des jeunes pousses, des poussins et quelques gros poissons mordus d’immobiliers.

Échanges productifs donc.

Durant cette soirée où l’on échange sur nos projets respectifs, on attire mon attention sur un problème potentiel.

Je vais probablement devoir installer un compteur électrique par logements.


Je voulais « éviter » ce problème, car à vrai dire il m’avait déjà traversé l’esprit; erreur donc, car il semble que cela soit une norme à respecter, c’est donc indispensable.

(Note : c’est en fait illégal de revendre l’électricité au forfait, même si cela se pratique souvent dans les faits, et si l’on veut revendre les appartements individuellement il faut que ces derniers soient chacun des « lots » administrativement parlant, en terme de cadastre notamment.)

Ni une, ni deux, mail à l’agence pour lui en faire part; il est alors 22h30.nMail à l’électricien, qui me répond aimablement : « on en discute plus tard ». Mais moi je n’arrête jamais.

1/06/2016

8h30, appelle de l’électricien, discussion a bâton rompu, je suis sur la route en haut-parleur.

Ok le devis risque d’être salé, 2500 euros par logement voir 5000 s’il faut un compteur individuel, car il y aura le passage du consuel et donc obligation d’être au dernières normes.

9h j’appelle donc l’agence : répondeur.
10h elle me rappelle; elle a vu l’électricien et l’a eu au téléphone, effectivement il y a bien un problème avec cette histoire de compteur.

Solution apportée on prend l’option des sous-compteurs pour vérifier les consommations réelles, et on passe en meublé pour faire du « forfait » ce qui est « légal ».

Problème, les biens sont occupés en nue, il faut donc modifier les baux et les meubler ! Pas une mince affaire, mais rien d’insurmontable non plus.

Mes locataires ont des meubles, je dois donc vérifier s’il est légal qu’il soit en « meublé », mais que les locataires renoncent aux meubles que je dois leur proposer et si oui dans ce cas dois je les acheter ?

Je décide de ne pas en rester là je dois approfondir la question.

Vient alors le moment d’appel ERDF (EDF est le producteur et ERDF est le distributeur de l’électricité)

Confirmation de la part du standard de chez ERDF sur les normes à respecter. Ils doivent me faire un devis, on me passe alors le service concerné.

Je dois aussi appeler les impôts, mais je n’ai finalement pas eu le temps.

À partir de ce moment, le doute s’est immiscé en moi.
J’ai plusieurs discussions avec des agences sur Amiens qui me rappellent.

Je suis littéralement lessivé, cela fait 4h que je bosse la dessus non-stop sur un de mes jours de repos. J’imprime des documents et je décide d’arrêter là pour aujourd’hui.

Conclusion

Finalement Amiens se soldera cette fois-ci sur un échec. J’ai dû annuler mon offre d’achat. La perspective de ces coûts a assombri le tableau. J’ai dû couper le bras malade.

Il y a une chose à retenir de cette expérience.

On ne doit pas forcer les chiffres et dans mon cas je me rendais bien compte que le résultat final ne serait pas à la hauteur de mes attentes et de mes objectifs.

Retour donc à la case départ en quelque sorte puisque j’avais à ce moment-là vraiment l’impression que tous ces efforts n’avaient pas produit les résultats que j’attendais.

En réalité j’étais plus fort de cette expérience qu’avant, mais n’ayant pas réussi à finaliser ce premier achat j’étais très déçu et frustré.

Les rencontres qui sont formidable et il ne faut pas s’en priver, sont aussi parfois cruelles car elle nous renvoie à nos propres succès ou échec.


👉 Retrouvez moi sur le podcast développement royal; sur le blog www.développementroyal.com, et sur Instagram ; pour suivre mon actu et la sortie de ce livre !

👉 Participez à mon édition en choisissant le titre du livre (par la suite il y aura aussi la relecture et le choix de couverture); recevez toute ma gratitude, des chapitres et pour les plus fidèles des cadeaux surprises !!!

En remplissant le questionnaire. Vous pouvez vous inscrire à la newsletter de mon blog : www.developpementroyal.com ou m’écrire au sujet de ce livre via contact@developpementroyal.com

Retrouvez moi également sur iTunesdeezeret spotify pour le podcast Développement Royal.