Printemps 2016

Au fur et à mesure de mes rencontres, et séminaires plus je creusais le sujet, plus je me disais que je devrais peut-être acheter proche de chez moi.

Chercher à sécuriser ce premier achat en mixant les stratégies : un bien patrimoniale, avec une “adresse” intéressante, tout en cherchant un mode d’exploitation à fort potentiel comme la location courte durée pour contrebalancer le prix élevé du foncier.

À la site de ces conclusions, j’ai décidé de tenter d’investir sur Versailles, la ville où je vis et j’ai donc lancé mon “étude” de marché pour vérifier mes hypothèses.

Il existe de nombreuse façon de mener cette étude de marché.

En fonction du type de location que l’on veut mettre en place, il existe différentes façons de la mener.
Dans le cas de la location courte durée on peut mettre en place par exemple de fausses annonces sur airbnb (il faudra penser à ne plus utiliser ce compte par la suite)

Note aux lecteurs : il existe des outils payants fiables pour mesurer les données de l’offre et la demande. (Voir le site AIRDNA)

En ce qui me concerne, après 2 mois d’observations de la concurrence j’étais convaincu de la validité de mon hypothèse, j’avais 80% de taux d’occupation soit environ 23 nuits par mois.

Je venais donc de valider la demande locative pour ce type de logement sur le secteur.

Ne restait plus qu’à trouver le bien adapté.

Note au lecteur

Habituellement lors d’un achat immobilier on recommande d’avoir une rentabilité à minima de 10% brut.

À 10% brut il est établi que tous frais déduits le bien dégagera une marge excédentaire même après les différentes charges et les impôts éventuels. Ce calcul de la rentabilité brut est :

Montant du loyer potentiel x 12/ prix d’acquisition avec frais (agence et notaire et travaux).

Pour aller plus loin, je vous invite à suivre ma rubrique immobilier en construction sur le blog

www.developpementroyal.com