Je ne me suis pas réveillé un matin avec cette lubie en tête. Cela s’est développé en moi. petit à petit. En 2004, alors âgé de 22 ans et locataire de mon premier appartement, je voulais déjà acheter un bien immobilier.

En l’occurrence il s’agissait de l’appartement que j’occupais et qui était à vendre. Aujourd’hui avec le recul, je sais que je ne le voulais pas vraiment, sinon je l’aurais fait.

Disons que je pensais le vouloir et que j’en parlais à mes proches. Mais cette époque je n’étais pas prêt. Le bon « timing » est une chose importante. Je me suis donc laissé convaincre de ne pas le faire.

J’étais beaucoup trop jeune pour savoir exactement comment je devais investir. Mais l’envie était déjà là ! Au fond de moi je sentais qu’un jour viendrait ou je serais propriétaire non pas d’un mais de plusieurs appartements.

D’ailleurs, si je remonte plus loin dans le temps, lorsque j’étais enfant, vers 8 ou 9 ans mon personnage Disney préféré c’était Picsou et mon jeu préféré le Monopoly !

J’admirai Picsou, car il vivait de grandes aventures aux quatre coins du monde, il était le plus riche et le plus malin de tout Donaldville. Je ne peux m’empêcher d’avoir l’impression que mes choix professionnels et personnels sont en partie issus de mon enfance.

J’ai le sentiment que finalement, depuis cette époque je suis resté en quelle sorte le même : toujours en quête d’aventure et de fortune.

Mais revenons-en à aujourd’hui.

J’ai la particularité de par mon métier de bénéficier d’un logement de fonction. Ce n’est pas la seule profession qui à ce type « d’avantage ».

C’est lié aux conditions de travail et de disponibilité. Dans ma profession j’ai donc de nombreux collègues qui achètent de l’immobilier en suivant différentes stratégies.

Beaucoup d’entre eux achètent par exemple de l’immobilier pour défiscaliser. C’est principalement en vue de préparer leur retraite. N’ayant pas de résidence principale durant leur vie professionnelle, il pense à l’après, lorsqu’ils devront de nouveau se loger par eux-mêmes.

Je ne suis pas à la base un modèle de rapidité dans mon passage à l’acte. J’ai donc mis 10 ans à réaliser l’importance d’investir. Non seulement pour préparer le futur, mais SURTOUT pour pouvoir profiter de revenues alternatifs MAINTENANT et pour tenter de devenir financièrement libre.

Si l’on y regarde de plus près : l’éclatement de la bulle internet en 2000, puis la crise financière de 2008 ont plus que jamais démontrés que nos économies, nos emplois et nos retraites par répartitions sont un système sur le déclin.

Pour finir, L’écart de démographie et le manque de gestion de nos caisses de retraite ne viennent qu’assombrir un peu plus le tableau de celles et ceux qui ne prendront aucune mesure préventive.

J’ai donc donc pour ma part décidé de ne pas faire partie de ceux-là et de prendre le taureau par les cornes !


👉 Retrouvez moi sur le podcast développement royal; sur le blog www.développementroyal.com, et sur Instagram ; pour suivre mon actu et la sortie de ce livre !

👉 Participez à mon édition en choisissant le titre du livre (par la suite il y aura aussi la relecture et le choix de couverture); recevez toute ma gratitude, des chapitres et pour les plus fidèles des cadeaux surprises !!!

En remplissant le questionnaire. Vous pouvez vous inscrire à la newsletter de mon blog : www.developpementroyal.com ou m’écrire au sujet de ce livre via contact@developpementroyal.com

Retrouvez moi également sur iTunesdeezeret spotify pour le podcast Développement Royal.